Axxima Logo

Réassurance par traité : Qu’est-ce que c’est et comment cela fonctionne?

Il peut arriver qu'une compagnie d'assurance ne dispose pas de fonds suffisant pour garantir toutes les polices qu'elle souhaite souscrire. Ou bien, une compagnie d'assurance peut souhaiter acheter de la réassurance pour minimiser son risque sur certains risques ou certains portefeuilles d'affaires.

Dans ces situations, une compagnie d'assurance peut envisager de souscrire à de la réassurance. La réassurance consiste à transférer certaines portions du risque de la compagnie d’assurance à d’autres parties (réassureurs) à travers un accord ou un contrat.

Il existe différentes formes de réassurance, mais l'une des plus courantes est la réassurance par traité aussi connu sous le nom de réassurance conventionnelle.

Cet article présente en détail la nature de la réassurance par traité. Nous expliquerons ce qu’est la réassurance par traité et son fonctionnement, et nous énumérerons également certains éléments qu’une compagnie d’assurance doit considérer lors de son achat.

Qu’est-ce que la réassurance par traité?

La réassurance conventionnelle ésigne un accord entre une compagnie d'assurance (la “cédante") et un réassureur ou un groupe de réassureurs (le "cédant"). En vertu de cet accord, le cédant accepte les risques d'un portefeuille de polices souscrites par la société cédante. Ces risques sont généralement documentés dans un contrat de réassurance, en échange du paiement d'une prime.

La réassurance transfère une partie des engagements de la cédante au cédant. La compagnie d’assurance se protège donc en s’assurant que les risques souscrits dans le traité de réassurance seront réassurés par le cédant. Ainsi, une fois qu'une compagnie d'assurance a conclu un accord de réassurance par traité avec un réassureur, elle peut libérer du capital pour l’allouer ailleurs, par exemple, à la souscription de nouvelles polices ou à l'expansion sur un nouveau marché.

La réassurance par traité est parfois appelée traité facultatif obligatoire , car les réassureurs ne souscrivent pas eux-mêmes chaque police individuelle, mais tous les risques tels que définis par les paramètres de leur contrat avec la compagnie d'assurance.

Les contrats de réassurance par traité sont généralement des relations à long terme. Cela s'explique par le fait que, contrairement à la réassurance facultative, le réassureur a accepté d’endosser les risques pour un ensemble de polices et non pas simplement un risque spécifique.

Exemple pratique : Superstorm Sandy, États-Unis

En 2012, la Superstorm Sandy (un cyclone post-tropical) a causé d'énormes dégâts dans plus de 20 États américains. Des dizaines de milliers de demandes d'indemnisation ont été présentées, le montant total réclamé dépassant les 20 milliards de dollars américains.

De nombreuses compagnies d'assurance qui ont répondu à ces demandes ont pu le faire grâce à la réassurance. Swiss Re, une société de réassurance basée à Zurich, a déclaré que la tempête Sandy lui coûterait environ 900 millions de dollars américains. Arch Capital Group, basé aux Bermudes, a également déclaré que 60 % de ses pertes dues à la tempête Sandy provenaient de ses opérations de réassurance.

Types de réassurance par traité

Il existe deux types de contrats de réassurance par traité qui sont normalement disponibles. Il s'agit des contrats proportionnels et des non proportionnels.

  • Les contrats proportionnels (également appelés contrats au prorata) prévoient qu'un réassureur accepte de prendre une part des polices d'assurance et de payer un pourcentage spécifique advenant le paiement d’un sinistre. En contrepartie, la compagnie de réassurance reçoit la proportion correspondante des primes. Par exemple, un réassureur peut accepter d’assumer le risque de 20 % des polices d'assurance des administrateurs et dirigeants (A&D) d'une compagnie d'assurance, ce qui signifie qu'il paiera alors 20 % de tous les sinistres sur ces polices. En contrepartie, 20 % des primes de ces polices seront cédées au réassureur.
  • Les contrats non proportionnels, en revanche, prévoient qu'une compagnie de réassurance accepte de payer les sinistres en excédant d’un certain montant pendant une période donnée. Par exemple, un réassureur peut accepter de payer 40 % des sinistres sur la police de cyberassurance d'un assureur si les sinistres dépassent 200 000 dollars au cours des trois premières années.

Avantages de la réassurance par traité

Il existe un certain nombre d'avantages stratégiques pour une compagnie d'assurance qui cherche à acheter de la réassurance.

  • Possibilité de croissance – la réassurance permet aux compagnies d'assurance de développer leurs activités en élargissant leur portefeuille d'affaires et en proposant un plus grand nombre de polices d'assurance à leurs clients.

  • Une plus grande stabilité – la réassurance permet à une compagnie d'assurance de limiter la volatilité de ses sinistres par rapport aux polices qu'elle a souscrites. Cela est particulièrement vrai en cas d'événement majeur.

  • Contrôle de la souscription – contrairement à la réassurance facultative, la réassurance par traité permet à la société cédante de conserver un plus grand contrôle sur la souscription de sa police.

  • Moins cher que d'autres formes de réassurance – la réassurance par traité est généralement plus abordable que d'autres formes de réassurance, comme la réassurance facultative.

  • Relation à long terme – ce type de réassurance permet à une compagnie d'assurance de développer une relation à long terme avec une compagnie de réassurance, qui apprendra sur ses activités et ses offres de produits. Elle sera donc dans une position idéale pour l'aider à trouver des solutions à ses défis futurs.

Réassurance par traité versus réassurance facultative

Alors que la réassurance par traité ne nécessite que la conclusion d'un seul contrat pour couvrir une catégorie de risques, la réassurance facultative est plus distinctive étant donné que la compagnie d'assurance achète de la réassurance que pour certains risques particuliers. Les accords de réassurance facultative sont négociés séparément et peuvent impliquer plusieurs contrats différents, de sorte que les frais engagés sont généralement plus élevés.

Vous pouvez en lire plus sur les différences entre la réassurance par traité et la réassurance facultative ici.

Vous vous demandez si la réassurance par traité vous convient?

Il y a plusieurs considérations à prendre en compte lorsqu'on cherche à conclure un accord de réassurance.

Si votre compagnie d'assurance cherche à accroître son capital ou à minimiser son risque sur les polices existantes, la réassurance par traité peut être une option rentable pour vous.

Avant de prendre cette décision, il est important que vous discutiez de vos options avec un courtier d'assurance expérimenté afin de déterminer comment la réassurance peut contribuer à soutenir les opérations de votre compagnie d'assurance.

Axxima se spécialise dans l'élaboration d'options de réassurance sur mesure qui vous aident à atteindre vos objectifs organisationnels. Grâce à notre expertise du marché de la réassurance, nous aidons nos clients à gérer leur exposition aux risques, pour finalement choisir la meilleure option de réassurance afin de les aider à minimiser leurs pertes et à développer leurs activités d’affaires.

Contactez l'équipe d'Axxima pour discuter de vos options de réassurance.

Scroll Top
fr_CAFR