axxima

Que veut-on dire par union réciproque?

Le concept de l’union réciproque est de transférer le risque à un regroupement de membres ou « souscripteurs » . L’union réciproque devient alors un moyen de financement alternatif à l’achat d’assurance traditionnelle commerciale qu’on retrouve sur le marché. Chaque souscripteur assume une partie du risque. Lors d’une réclamation, les pertes sont donc couvertes collectivement par les souscripteurs.

Fonctionnement de l’union réciproque

Une union réciproque est une structure spécifique à but non lucratif qui permet d’offrir de l’assurance à ces membres.

Lorsqu’un souscripteur devient membre d’une union réciproque, il conclut une entente stipulant qu’il contribuera au financement des pertes des autres souscripteurs de l’union. Les souscripteurs s’engagent donc à ce que les réclamations soient payées pour les pertes de tout autre membre du groupe, selon les termes de l’entente de l’union.

Si les pertes subies sont moindres que celles prévues pour l’année, les souscripteurs peuvent bénéficier d’un remboursement sous forme de dividendes ou un surplus peut être accumulé à l’intérieur de l’union réciproque pour les années à venir. Contrairement à une assurance traditionnelle fournie par assureur commercial, il n’y a pas de marge de profit chargée dans les primes qui doit être générée pour les actionnaires puisqu’une union réciproque a le mandat unique de fournir à ses membres une protection d’assurance adéquate, et tous profits sont retournés à ceux-ci.

Les unions réciproques offrent plusieurs avantages, notamment des exigences de capitaux inférieurs à celles des compagnies d’assurance, et la capacité d’adapter les couvertures d’assurance spécifiquement aux besoins des souscripteurs.

Final

L’union réciproque est gérée par un mandataire qui prend les décisions pour la compagnie. Le mandataire (AIF – attorney in fact) supervise aussi un comité consultatif de titulaires élus qui participent aux prises de décisions de la compagnie. Ils géreront les opérations de la compagnie, dont l’administration, la souscription, et parfois même aussi la gestion des réclamations. Un mandataire peut être à l’emploi de l’union réciproque, ou cette dernière peut choisir d’embaucher un consultant externe pour ce rôle.

Les unions réciproques sont autorisées et réglementées par les lois provinciales sur les assurances et doivent également respecter les exigences en matière de permis. Ce sont toutefois des associations qui ne sont pas incorporées et elles n’ont pas à suivre le processus légal pour devenir une société.  Les unions réciproques n’existent que depuis quelques décennies et on en compte actuellement environ 30 au Canada couvrant une grande variété de secteurs.

Historique de l’union réciproque

L’union réciproque a vu le jour vers la fin des années 1980 au Canada, mais l’idée existait déjà depuis plusieurs années..

Selon l’histoire, des marchands de denrées sèches en avaient assez des montants élevés qu’ils devaient débourser pour assurer leurs bâtiments. Ils ont d’abord décidé d’annuler leurs assurances et de tout simplement couvrir leurs pertes lorsqu’elles survenaient.

Cela se compliquait lorsque venait le temps de payer les dommages, puisqu’il fallait attendre l’argent des commerçants impliqués, causant ainsi des délais et de l’incertitude quant aux paiements des réclamations.

Les marchands ont donc pensé qu’il serait plus efficace d’établir un fonds qui regroupe les dépôts mensuels des marchands dans un seul compte et lors d’un incident, l’argent de ce compte servirait à couvrir les pertes.

Bien que cette idée ne fût pas parfaite, surtout lorsqu’il s’agissait de décider qui pourrait retirer de l’argent du compte, l’idée de mettre leur argent en commun afin de s’autoassurer a tout de suite gagné en popularité.

Les caractéristiques d’une union réciproque

Que devriez-vous savoir de plus à propos de l’union réciproque? Voici les principaux avantages et son principal défi :

Coût de démarrage abordable et aucune marge bénéficiaire

Le principal avantage à former une union réciproque est que l’exigence de capital requis pour démarrer une union est moindre que le capital requis exigé par les autorités pour débuter un autre type de véhicule d’assurance tel qu’une compagnie d’assurance. L’objectif de l’union réciproque est la mutualisation des risques, et contrairement à une compagnie d’assurance traditionnelle, l’objectif n’est pas de générer des profits pour les actionnaires, ce qui réduit les primes payées par les membres assurés.

Contrôle des réclamations et des frais d’exploitation

Les souscripteurs contrôlent aussi la couverture d’assurance offerte, la gestion des réclamations, et les frais d'exploitation en fonction des besoins spécifiques de l’union réciproque. Il s’agit d’un énorme avantage comparativement aux compagnies d’assurance traditionnelles qui choisissent souvent de ne pas offrir certaines couvertures d’assurance moins profitables et plus risquées, mais qui peuvent être vitales pour les membres d’une union réciproque. Les souscripteurs peuvent collectivement choisir les limites et les couvertures d’assurance offertes de leurs polices d’assurance.

De plus, comme les couvertures d’assurance de l’union réciproque sont habituellement offertes selon le besoin commun des membres, ceci permet aux souscripteurs d’avoir une assurance qui est spécifique à leur secteur d’activités et à leurs besoins. Une union réciproque peut donc offrir un type d’assurance qui n’est offert nulle part ailleurs.

profitable startup ideas

Contrôle sur la gestion de l’union réciproque

Les unions réciproques sont administrées par un comité consultatif élu, et si les souscripteurs n’aiment pas la façon dont les choses fonctionnent, ils peuvent décider d’élire un nouveau comité pour choisir et travailler avec le mandataire (AIF).

Les unions réciproques comprennent des assurés aux intérêts communs qui ont collectivement décidé de s’assurer via l’union et d’assurer les autres membres du groupe. Ceci offre aux souscripteurs un certain contrôle sur la gestion de l’union réciproque.

La taille d’une union réciproque affectera le pouvoir décisionnel d’un souscripteur dans l’union, mais puisque plusieurs de ces unions sont spécifiques à un secteur, le comité consultatif est généralement composé de gens qui comprennent votre entreprise et vos besoins.

Accès au marché de la réassurance pour limiter les pertes

Les unions réciproques peuvent limiter leur exposition aux risques en se procurant une couverture de réassurance pour tous les souscripteurs.

L’union réciproque se procurera généralement une protection de réassurance contre les pertes importantes et catastrophiques, car celles-ci sont susceptibles d’avoir un impact trop important sur sa stabilité financière de l’union réciproque ou même que les fonds de l’union ne soient pas suffisants pour couvrir ce type de perte.

Démarrage difficile

Le principe de l’assurance se base sur la loi des grands nombres et une union réciproque dépend souvent du fait d’avoir suffisamment d’assurés pour couvrir les pertes de chaque assuré. La souscription à une union réciproque de trop petite taille peut donc être risquée pour le membre.

De plus, bien que les coûts de démarrage soient moins élevés que pour d’autres véhicules d’assurance, il y a des coûts qui doivent être couverts, notamment la rémunération du mandataire et tous les frais organisationnels. Lorsque le groupe est trop petit, ces frais peuvent faire grimper les primes pour les souscripteurs.

Le groupe de souscripteurs de l’union réciproque doit également être investi et prêt à accepter de prendre en charge les pertes en tant que groupe, et à franchir toutes les étapes pour former une union réciproque. La plupart des unions réciproques visent certains groupes ou associations, leur permettant d’avoir un vaste bassin de souscripteurs ayant des besoins et intérêts communs, réduisant ainsi le risque de chacun.

Lorsque la taille d’une union réciproque est assez grande, les souscripteurs ont le même niveau de protection qu’avec tout autre type d’assurance.

Prêts à mettre sur pied une union réciproque?

Est-ce que l’union réciproque semble être la bonne solution pour votre groupe ou association? Axxima est prête à discuter des premières étapes avec vous et vous aider dans votre démarche d’assurance et gestion de risques pour vous.

En plus de vous aider dans la mise en place de votre structure d’assurance, Axxima peut aussi vous aider avec les opérations de votre union réciproque.

Pour toutes questions sur les unions réciproques, communiquez avec Axxima aujourd’hui pour discuter des différentes options.

Scroll Top
fr_CAFR